Les éditions

Intro

2018 : 20ème édition

Castres-Gironde

Il était une fois … nos 20 ans !

Ça y est, on les a fêtés nos 20 ans !
C’est à Castres-Gironde où le Festival des Scènes Buissonnières s’est installé pour la 2ème année en ce début d’été 2018 que ça s’est passé.
Mais ça a été l’occasion d’expérimenter plein de premières fois !
Pour la première fois nous sommes labellisés « Scènes d’été » par le Département de la Gironde.
Cette reconnaissance l’année de nos 20 ans nous honore et nous oblige. C’est un très beau cadeau d’anniversaire qui nous donne accès à une couverture médiatique amplifiée et à une dotation accrue en matériel de l’IDDAC.
Pour la première fois le festival ouvre le jeudi soir avec Le Balbizar, un bal spectacle festif et plein d’élan, poétique et déconcertant proposé par la Compagnie Le Chat Perplexe dans le cadre du COTEAC mis en place par la Communauté de Communes de Montesquieu.
Le vendredi, le cours habituel du festival se met en place et, pendant 3 jours, 34 compagnies (beaucoup d’habituées et quelques-unes pour la première fois) proposent une cinquantaine de représentations de théâtre, de musique et de chant, de danse et d’improvisations.
Pour terminer la soirée du Vendredi les 2 filles de la Compagnie Betty Blues qu’on avait déjà reçues à Saucats nous présentent leur dernier spectacle « La Loi de la Jungle » dans le théâtre de verdure du Bois de Savis qui affiche complet.
Le samedi, dès 15 h, les spectacles variés sont proposés sur les divers lieux de scènes à un public qui ne s’est pas découragé face à la chaleur et qui a su résister à l’appel du ballon rond !
Les jeunes bénévoles, mobilisés pour la première fois à Castres, rencontrent ce public : ils nous aident à coller les traditionnelles gommettes qui nous permettent d’évaluer la fréquentation (environ 3 000 spectateurs cette année) et à enregistrer les réponses à notre petit questionnaire qui nous permet de mieux connaître ces spectateurs. Ils peuvent aussi découvrir la diversité des spectacles offerts.
En fin d’après-midi la Compagnie Le fond de l’eau donne une conférence à l’attention de tous, grands et petits, pour réhabiliter le « grand méchant loup » : Le loup dans tous ses états.
Suivent les discours qui permettent de rappeler les grandes étapes de l’histoire du festival, l’apéritif offert par la municipalité et les repas préparés et servis par les bénévoles de la commune d’accueil.
Pour la première fois on a dû annuler un spectacle de clôture (c’est moins drôle) à cause de l’orage qui nous a surpris le samedi soir. Mais le Barber Shop Quartet nous a promis de venir nous offrir son spectacle une prochaine fois.
La météo plutôt clémente cette année, juste retour des choses après les turbulences de l’année dernière, nous avait réservé ce caprice. Quatre autres spectacles ont été interrompus : certains ont poursuivi sous la pluie, d’autres se sont réfugiés à l’intérieur, un n’a pas pu reprendre. Nous pouvons saluer le courage des troupes concernées, celui du public, des régisseurs et des bénévoles en vert ou en fuchsia qui les ont accompagnés dans cette galère.
Dimanche matin, sous un ciel rasséréné, le traditionnel « after », a rassemblé troupes, bénévoles et responsables de la commune et du festival pour faire le bilan de cette 2ème édition castraise et pour tirer en particulier les leçons de nos premières fois.
Pour la première fois le spectacle professionnel du dimanche est programmé en début d’après-midi, c’est peut-être pour ça que Gaëtan se retrouve seul pour déballer sa « Vie de Grenier » face à un public hilare.
Les derniers spectacles ont été présentés ensuite avant la clôture en musique, dans la salle des fêtes (nouvelle alerte « orages » oblige) pour fêter comme il se doit ce 20ème anniversaire des Scènes Buissonnières mais aussi les 20 ans de la Band ’à Léo.
Un grand MERCI à Monsieur le Maire de Castres-Gironde, à l’ensemble de son équipe municipale, aux agents municipaux et aux bénévoles qui nous ont accueillis durant ces 2 dernières années.
L’année prochaine, nous quittons les bords de Garonne que nous fréquentons depuis 6 ans pour vous donner rendez-vous dans la forêt de la Lande Girondine à Cabanac-et-Villagrains.

Les troupes du Festival 2018 :

  • Hand to Hand  >>>
  • Les Mille Sources
  • AJM Théâtre Enfants >>>
  • Les Nougateens >>>
  • Mascarons Théâtre >>>
  • Théâtre Masqué >>>
  • UZ’LASCENE >>>
  • Arscenic Théâtre
  • Les Z’Improductibles >>>
  • Thé en Vrac >>>
  • TQAD >>>
  • ACTE >>>
  • Les Goualeurs de Paludate >>>
  • Sans Scène Fixe >>>
  • La Clé des Vignes
  • Actipousses >>>
  • Les Lions de Guyenne
  • Les Enfants du Périsco
  • La Sauce Théâtre >>>
  • Les AdOrateurs >>>
  • Compagnie de la Laurence >>>
  • Voix Si, Voix La
  • Compagnie des Ateliers de Musique >>>
  • Les Lames de Montesquieu >>>
  • Atelier des Troubadours >>>
  • Les Affreux disent Yak >>>
  • Théâtre du Nonchaloir >>>
  • Les Actillons >>>
  • La Band ’à Léo >>>
  • Compagnie Le Chat Perplexe >>>
  • Compagnie Betty Blues >>>
  • Compagnie Le Fond de l’Eau >>>
  • Compagnie Barber Shop Quartet >>>
  • Carnage Productions >>>

… et aussi :

  • La librairie itinérante « D’abord des Livres » >>>
  • Les jeux surdimensionnés de l’AJC Ludothèque
  • Les visites de l’église Saint-Martin

2017 : 19ème édition

Castres-Gironde

Continuant sa remontée de la Garonne, après Saint-Médard d’Eyrans et Beautiran, le Festival des Scènes Buissonnières franchit le Gât-Mort et plante ses tréteaux à Castres-Gironde pour sa 19ème édition.
On y trouve une configuration bien différente que celle de Beautiran où nous avions joué sur la zone du bourg, concentrée et à l’écart des axes de circulation ; ici beaucoup de sites intéressants sur un espace étendu coupé par la RD 1113 (Bordeaux – Langon) et la route de Saint-Selve.
On visite les lieux, on y réfléchit avec les élus, et on s’organise pour proposer nos spectacles au sud de la RD 1113 (de la Mairie au Bois de Savis et du château Ferrande au Prieuré) vendredi et samedi, et dans le bourg autour de l’église et de la mairie le dimanche.
Et voilà que Jupiter qui vient d’inspirer politiques et médias semble s’intéresser à nous ! Est-ce ce Dieu du Ciel et du Tonnerre qui a provoqué l’incendie du dépôt de l’IDDAC, notre principal pourvoyeur de matériel technique ? Est-ce lui qui a promis une perturbation orageuse sur notre territoire pour le week-end de notre évènement ?
La mobilisation de tous et la solidarité des troupes adhérentes ou amies et des collectivités locales nous permettent de réunir tout le matériel technique qui nous est nécessaire. La réactivité de la commune de Castres, de ses services et de ses bénévoles nous permet de disposer de nouveaux lieux de scènes abrités et d’établir un « plan P » : tous les spectacles pourront être assurés.
C’est ainsi que 615 artistes appartenant à 47 troupes ont présenté 58 spectacles à près de 3000 spectateurs qui ont affronté les averses et les bourrasques pour venir les applaudir en composant avec les délocalisations de dernière heure. Un grand merci à eux qui ont aussi répondu avec le sourire au petit questionnaire auquel nous les avons soumis pour la première fois cette année.
Comme nous en avons pris l’habitude depuis Beautiran, les enfants des écoles ont assuré l’ouverture du festival le vendredi soir en présentant un spectacle musical, animé et coloré avant de laisser la place à d’autres troupes d’enfants puis aux adultes : théâtre, musique, danse, contes, chant et improvisation ont animé Castres-Gironde pendant 3 jours.
Pour terminer cette première soirée, le nouveau spectacle présenté par Hélène Boutard et Jérôme Martin, « Les Passagers » : musique, humour et poésie : pourquoi ne faire que passer, autant n’être pas sage.
Le samedi, dès 15 h, reprise des spectacles variés sur les divers lieux de scènes et, au bénéfice d’une accalmie, on commence à se risquer à l’extérieur.
Après les traditionnels discours qui ont précédé le mystérieux breuvage bleu offert par la municipalité en guise d’apéritif, les sandwiches et plateaux repas ont pu être proposés par les bénévoles de la commune aux nombreux festivaliers, malgré les pannes de friteuses (encore Jupiter ?)
En fin de soirée la Companie Zygomatic présente « Manger », un spectacle humoristique et engagé contre le consumérisme et la malbouffe.
Dimanche matin le traditionnel « after », debriefing à chaud, a permis à tous de faire le bilan de cette 1ère édition castraise et d’en tirer les leçons pour s’améliorer encore l’année prochaine.
Les derniers spectacles ont été présentés l’après-midi en plein air avant la clôture, dans une salle des fêtes comble, par le Concertoc proposé par Ohé la Compagnie, spectacle labellisé « Scènes d’été en Gironde », un duo comique et touchant qui nous a plongé dans un univers musical classique … ou pas.
Rendez-vous à nouveau à Castres-Gironde en 2018 pour nos 20 ans,

Les troupes du Festival 2017 :

  • Les élèves de l’école Lions de Guyenne
  • Les Mille Sources
  • AJM Théâtre Enfants
  • Théâtre à Pas de Loup
  • Thé en Vrac
  • DMasqués
  • Toler’Danse
  • TQAD
  • Musicasyl-Uz’lascène
  • Atelier Théâtre Troubadours
  • Sans Scène Fixe
  • Les Kids
  • La Clé des Vignes
  • Les Enfants du Périsco
  • Les Actillons
  • Association Gala
  • Cinematix
  • Les AdOrateurs
  • Laurados
  • Compagnie du Portail
  • Académie des Arts
  • Compagnie La Joyeuse
  • Voix Si, Voix La
  • Les Z’Improductibles
  • Compagnie Incertitude
  • Les Affreux disent Yak
  • Acte
  • Compagnie de la Laurence
  • Les Acteurs de Trouble
  • La Sauce Théâtre
  • Les Lames de Montesquieu
  • Théâtre Masqué
  • Théâtre du Nonchaloir
  • Carabistouille
  • Le Flip

et les spectacles qui ont clôturé nos journées :

  • Hélène Boutard et Jérôme Martin : Les Passagers
  • Compagnie Zygomatic : Manger
  • Ohé la Compagnie : Concertoc

2016 : 18ème édition

Beautiran – Acte II

Cette deuxième édition à Beautiran a été celle où le Festival des Scènes Buissonnières a fêté ses 18 ans d’existence.
Un très bon millésime tant par la diversité et la qualité des spectacles proposés que par la curiosité et l’attention des spectateurs dont l’affluence a battu des records.
Pas moins de 580 artistes appartenant à une quarantaine de troupes d’amateurs ont présenté 59 spectacles à près de 3 500 spectateurs qui ont délaissé quelques temps les matches de l’Euro 2016 pour assister à ces représentations en plein air dans le bourg fermé à la circulation automobile pour l’occasion.
Après leur succès de l’année dernière, les enfants des écoles de Beautiran ont à nouveau assuré en chansons l’ouverture du festival le vendredi soir.
Place ensuite au théâtre bien sûr, mais aussi à la musique, à la danse, aux contes, à la vidéo, au chant et à l’improvisation.
Nous avons retrouvé le Kollectiff SB constitué des troupes adhérentes à l’Association des Scènes Buissonnières : chacune d’entre elles a dévoilé sa personnalité en proposant en moins de 3 mn une déclinaison des « Exercices de Style » de Raymond Queneau.
Pour terminer cette première soirée : Magie …, Illusion …, Arnaque … ! Le presqu’idigitateur Gérard Naque nous a littéralement « scochés ».
Le samedi matin, l’habituelle session de formation pour les adhérents avait pour programme la découverte et le travail de la voix ; puis, dès 15 h, les artistes ont à nouveau investi les divers lieux de scènes pour proposer au public toujours aussi nombreux une grande variété de spectacles.
Lors des traditionnels discours qui ont précédé le vin d’honneur offert par la municipalité, Yves MAYEUX, maire de Beautiran a transmis la clé du festival à Daniel CONSTANT, maire de Castres-Gironde qui nous accueillera les deux prochaines années.
En fin de soirée la Compagnie Imagine, sous prétexte d’une initiation au « tangoon argenté » a montré comment complicité et rivalité pouvaient tour à tour animer un couple en recherche d’empolo.
Dimanche matin le « debriefing » à chaud a permis à tous les acteurs du festival – association organisatrice, municipalité d’accueil, troupes participantes, bénévoles, services municipaux, photographes et techniciens – de faire un bilan globalement positif de cette édition tant sur le plan artistique que sur celui de l’organisation et de la logistique.
Les derniers spectacles ont été présentés l’après-midi avant la clôture par le GIVB qui nous a embarqués sur un vol de sa compagnie Art’Line animé de chants, chorégraphies et autres produits culturels détonants.
Rendez-vous à Castres-Gironde les 30 juin, 1er et 2 juillet 2017 pour la 19ème édition !

Les troupes du Festival 2016 :

  • Les élèves de Beautiran
  • Hand to hand
  • Les Kids
  • Les Mille Sources
  • Musicasyl-Uz’lascène
  • NougaTeens
  • Point Jeunes de Beautiran
  • DMasqués
  • Les Z’Improductibles
  • Toler’Danse
  • Compagnie La Joyeuse
  • Académie des Arts
  • Laurados
  • Les Actillons
  • Cinematix
  • Compagnie de Thalie
  • De Si De La
  • Les AdOrateurs
  • AJM Théâtre Enfants
  • Les Enfants du Périsco
  • Association Gala
  • La Troupe du Bazart
  • Les Acteurs de Trouble
  • Théâtre Masqué
  • Les Gravissimes
  • Les Rythmes de l’Aruan
  • TQAD
  • Voix Si, Voix La
  • Acte
  • Les Affreux disent Yak
  • Vice Versa
  • Sans Scène Fixe
  • Le Flip
  • Piano en Aruan
  • Théâtre du Nonchaloir
  • Carabistouille

et les spectacles qui ont clôturé nos journées :

  • Gérard Naque : Le Presqu’idigitateur
  • Compagnie Imagine : Tangoon
  • GIVB : Destination Art’Line

2015 : 17ème édition
Beautiran – Acte I

Après 2 sessions à Saint-Médard d’Eyrans, le Festival des Scènes Buissonnières remonte le cours de la Garonne pour accoster à Beautiran, Port des Graves, où il séjournera en 2015 et 2016.

Pour cette 17ème édition des 3, 4 et 5 juillet 2015, 39 troupes amateurs et 3 troupes professionnelles proposaient 65 représentations sur une douzaine de sites dans le centre bourg de Beautiran, isolé de la circulation automobile pour cette occasion.