Au Revoir

Buissons ardents à Beautiran

Pour sa 17ème édition, le festival des Scènes Buissonnières s’est installé sous un soleil éclatant à Beautiran les 3, 4 et 5 juillet 2015 pour offrir un programme varié de théâtre mais aussi de musique, chant, danse, lectures, improvisations et spectacles pour enfants. Spectacles présentés en plein air et dans une séquence d’une ½ heure au maximum, tel est le défi relevé par la quarantaine de troupes implantées dans le canton de La Brède et ses alentours et regroupant plus de 600 comédiens, chanteurs et danseurs amateurs de tous âges.

Un vaste choix a donc pu être proposé gratuitement aux spectateurs venus nombreux malgré l’ardeur des rayons du soleil qui ont surchauffé les différents lieux de scènes établis dans le centre bourg rendu entièrement piétonnier. Chaque fois que c’était possible, on a glissé vers les zones ombragées.

En ouverture, vendredi soir, les enfants des écoles ont débuté leurs vacances en chantant. Pour clore cette première soirée de vendredi la Cie KIROUL, troupe professionnelle venue du Gers, nous a à la fois émus et amusés avec « Jamais jamais », un spectacle déjanté qui se termina par un exercice de haute voltige avec lève-malade pour Votano – Peter Pan-pers avec la complicité forcée de Puertolito – Capitaine Crochet.

Samedi matin une formation de maquillage a été proposée aux adhérents des Scènes Buissonnières qui l’ont appréciée ; puis les spectacles ont repris sur les différents lieux de scène autour de la mairie, de l’église, des écoles ou de l’espace culturel pour le plaisir des spectateurs encore très nombreux et même des grenouilles de la pièce d’eau du Languit.

En clôture de cette journée de samedi « Partie à trois n°4 » proposée par Bordeaux Chansons consistait à regrouper 3 auteurs compositeurs qui ne se connaissaient pas pour faire chanter à chacun des chansons composées par l’un des deux autres. Un exercice réalisé avec talent sur un mode humoristique mais qui a dû être abrégé à cause d’une averse inopinée (c’est le risque lié au concept des Scènes Buissonnières). Les trois protagonistes de cette prestation ont eu la générosité de poursuivre le spectacle en acoustique sous un préau de l’école pour la plus grande joie des spectateurs qui avaient résisté aux intempéries.

Dimanche après les spectacles présentés dans l’après-midi, carte blanche était donnée au Théâtre Masqué et aux Lames de Montesquieu (troupes de La Brède) qui ont fait revivre face à la mairie, pour un public regroupant toutes les générations, les aventures de Zorro, le vengeur masqué : combats, cavalcades, romance, intrigues,… mais aussi humour avec les interventions d’un ingénieur du son très impliqué et les spots publicitaires concoctés par les jeunes Dmasqués : une fin de festival dans la bonne humeur et la convivialité.

Rendez-vous l’année prochaine au même endroit … et avec le soleil !